window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-GEYT4WF7YE'); var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="//stats.explore-unil.ch/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '2']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src=u+'matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })();
La Grange

Derborence

Amaranta Fontcuberta et Simon Senn

« Derborence, le mot chante doux : il vous chante doux et un peu triste dans la tête.  Il commence assez dur et marqué, puis hésite et retombe, pendant qu’on se le chante encore, Derborence, et finit à vide, comme s’il voulait signifier par-là la ruine, l’isolement, l’oubli. » Extrait de Derborence de Charles-Ferdinand Ramuz – 1934

En 2019, l’artiste Simon Senn rencontre la biologiste Amaranta Fontcuberta, à l’occasion d’une présentation de son travail de thèse sur le polymorphisme social chez une espèce de fourmis de la vallée de Derborence, dans les Alpes. Le voilà fasciné par le potentiel performatif, poétique et sensible de cette recherche pointue, et des graphes et calculs complexes qui l’illustrent. Quatre ans plus tard, iels se retrouvent pour mettre en scène Derborence, un projet qui entrecroise récit scientifique et vécu d’enquête sur le terrain.

Infos pratiques

today
01.06.2024 - 06.06.2024
schedule
sa 18h | di 17h | lu relâche | ma/je 19h | me 20h
timer
Durée estimée : 1h
place
La Grange
groups
Création

Discipline

Conférence performée

Générique

Conception
Amaranta Fontcuberta, Simon Senn
Jeu
Amaranta Fontcuberta
Mise en scène
Simon Senn

Un projet Théâtre des Futurs possibles 23/25

Coordination
Darious Ghavami (Centre de compétences en durabilité – UNIL)
Production et diffusion
Virginie Lauwerier (Théâtre Vidy-Lausanne)
Médiation
Delphine Ducoulombier (Service Culture et Médiation Scientifique – UNIL)

Coproduction
La Grange, Centre / Arts et Sciences / UNIL
Théâtre Vidy-Lausanne
Centre de compétences en durabilité – UNIL

Théâtre des Futurs possibles 23/25 s’inscrit dans la continuité du programme Imaginaires des futurs possibles du Théâtre de Vidy et de l’Université de Lausanne à l’œuvre depuis 2019. Théâtre des futurs possibles est un dispositif de production de spectacles en co-création, par des artistes et des scientifiques et aux formats résilients.
Deux spectacles seront produits et diffusés au cours des saisons 23/24 et 24/25 : Derborence de Amaranta Fontcuberta et Simon Senn, créé le 1er juin 2024 à La Grange et Les deux Gredin.e.s ou la résistance des oiseaux de Nina Negri, Mélina Martin, Fredéric Guignard et Olivia Pédroli, créé à l’automne 2024 au Théâtre de Vidy.