La Grange

Podcast

Récolte


Un podcast de La Grange

Récolte  explore chaque mois les territoires situés à la croisée des sciences et des arts en ouvrant un dialogue avec des chercheurexs et professeurexs de l’Université de Lausanne invitéexs par La Grange. Des entretiens sous forme de conversations, une récolte de savoirs et de récits visant à ouvrir la réflexion et multiplier – dans les imaginaires de touxtes – les espaces possibles en commun.

Un podcast à retrouver également sur les plateformes de streaming Soundcloud, Spotify et Applepodcast.

Entretiens et réalisation: Julie Henoch
Matière sonore: Christophe Calpini

Récolte

Oppressions, inégalités de genre et relations de pouvoir : quelle(s) approche(s) pour demain ?

Éclairages au travers des regards croisés d’Eléonore Lépinard, sociologue, professeure et directrice du Centre en études de genre à l’UNIL et des comédiennes et metteuses en scène Tatiana Baumgartner et Caroline Imhof de la compagnie Sörörö.

L’occasion également d’évoquer la tragicomédie « On n’est pas venues les mains vides » de Sörörö qui explore les relations de pouvoir au travail et l’emprise psychologique au cœur des situations de harcèlement. Un spectacle à découvrir à La Grange du 10 au 16 novembre 2022.

Qu’est-ce qui rend aujourd’hui vivantes les collaborations entre artistes et chercheurexs ?  

Dans le sillage du projet de La Grange qui explore les territoires possibles à la croisée des arts et des sciences, une soirée au plateau a été organisée le 12 avril dernier en présence d’une soixantaine d’artistes et de chercheurs et chercheuses académiques.

Cette rencontre avait pour but de faire un premier état des lieux de ces territoires et de démontrer le dynamisme des flux qui les traversent. De leur entrechoquement découle une multitude de collaborations et de nouvelles formes de création.

De ces divers échanges ressort le cinquième épisode de Récolte qui met en résonance les interventions de Vincent Barras, historien de la médecine et artiste, et celle de l’anthropologue et dramaturge Yoann Moreau. Deux approches qui permettent de saisir l’étendue des problématiques fondamentales qu’a généré la question des rencontres entre l’art et la science à travers l’histoire, mais aussi l’actualité de cette réflexion et la vitalité des pratiques contemporaines.

Retrouvez également toutes les autres interventions enregistrées sous format brut durant cette soirée ici.

 

Quelle relation existe-t-il entre les êtres vivants et non vivants, entre le monde minéral et biologique ? En quoi la démarche artistique peut-elle accompagner les connaissances révélées par le monde minéral ?

Regard croisé entre recherche artistique et scientifique autour de ces questions avec Hunter Longe, artiste accueilli en résidence à La Grange, et le chercheur et conservateur du Musée cantonal de géologie – UNIL, Nicolas Meisser. De cette recherche commune est née « Dédié·e à sa propre allure », une exposition pluridisciplinaire sur les minéraux qui laissait entrevoir une créativité intrinsèque à la matière.

 

« Le Moyen Âge à l’ère post-internet : une résurgence émancipatrice ? »

Une discussion menée au carrefour des arts et des sciences sur les pistes de réflexion que la période médiévale permet d’engager autour de la notion de fluidité, tant de genres que de récits, avec Laetitia Ding, maître assistante à la section de français en filière de français médiéval de l’Université de Lausanne, et Auguste de Boursetty, performeureuse et danseureuse membre du collectif Foulles.

 

Conversations croisées avec Nathalie Dietschy, professeure assistante à la section d’histoire de l’art à l’Université de Lausanne, Isaac Pante, directeur académique pour l’UNIL du DH Center, et maître d’enseignement et de recherche au sein de la section des sciences du langage et de l’information, et Rocio Berenguer, auteure et metteuse en scène qui s’intéresse aux grands enjeux et mutations de notre monde contemporain.

 

Romain Bionda, chercheur en études théâtrales à l’Université de Lausanne, interroge dans ce premier épisode le rapport entre théâtre et science-fiction. L’occasion d’évoquer également la sortie du N°18 de la Revue ReS Futurae « Le Théâtre de science-fiction, premiers éléments de cartographie » qu’il a dirigé, ainsi que sa collaboration arts-sciences avec la jeune compagnie de théâtre I Finally Found a Place to Call Home de Julie Bugnard et Isumi Grichting.

 

Événements liés

Théâtre et science-fiction

Week-end d'inauguration

« A prayer before the crack of dawn » - Collectif Foulles

Rencontre Arts/Sciences - 12 avril 2022