window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-GEYT4WF7YE'); var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="//stats.explore-unil.ch/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '2']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src=u+'matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })();
La Grange

Heureuse la nation qui n’a pas d’histoire

Cie Godderis-Chouzenoux

© Pauline Perret / Z-LO Images

Heureuse la nation qui n’a pas d’histoire nous invite à entendre d’autres voix qui, des années 60 à nos jours, tissent une histoire des résistances aux discriminations raciales, notamment aux États-Unis.

Nous débutons en 1963, année où la cinéaste afro-américaine Kathleen Collins écrit la nouvelle Qu’est-il advenu de l’amour interracial ?, dont l’histoire concrète centrée sur deux colocataires new-yorkais de couleurs de peaux différentes sert de fil conducteur à la pièce. 1963, c’est également un moment charnière dans l’histoire contemporaine, quand toute une génération aspire à plus d’égalité, de fraternité, de solidarité, et demande simplement que sa voix et ses revendications soient entendues. De la fin des années 60, nous remontons le temps jusqu’au présent, en immersion dans un collage d’archives, prises de son, vidéos, pellicules et compositions musicales originales.

Ce voyage visuel et sonore met en lumière la voie de nécessaire résistance ouverte devant nous, à jamais, par cette période-là, cette jeunesse-là, sa passion, son audace, ses failles. Iels n’ont peut-être pas réussi sur l’instant, mais des voix du passé aux voix d’aujourd’hui, la pièce ouvre une réflexion contemporaine sur la lutte contre la haine et les discriminations, et réaffirme son actualité, y compris en Suisse.

Écouter la pièce radiophonique

La trame narrative et dramaturgique du spectacle se base sur la pièce radiophonique Heureuse la nation qui n’a pas d’histoire, co-réalisée par Dominique Godderis et Aurélien Chouzenoux et diffusée pour la première fois en janvier 2021 sur la RTS.

Découvrir le trailer

Infos pratiques

today
23.02.2023 - 25.02.2023
schedule
je 19h | ve 20h | sa 18h
timer
1h10
place
La Grange
groups
Première suisse

Disciplines

Performance audiovisuelle | Théâtre sonore

Autour du spectacle

À l’issue de la représentation du jeudi 23 février, participez à 20h30 à une table ronde organisée en collaboration avec l’Association des étudiant·e·s afrodescendant·e·s (AEA) – UNIL

Générique

Mise en scène et réalisation
Dominique Godderis et Aurélien Chouzenoux
Interprétation
Dominique Godderis, Cédric Djédjé
Projection live
Vitrine en Cours – Nicolas David et Christophe Raclet
Création musicale et performance sonore
Aurélien Chouzenoux
Création et performance visuelle
Pauline Perret
Lumières
Vicky Christina Althaus
Aide technique et artistique
Arié Van Egmond
Voix additionnelles interprétées par Malika Khatir, Francesco Panese et Catherine Travelletti, enregistrées par Géral Wang

Coproduction
La Grange – Centre /Arts et Sciences / UNIL (Lausanne), Lapsus Association / Cie Godderis-Chouzenoux, Théâtre National de Bretagne (TNB – Rennes), Festival Travelling – Association Clair Obscur

Soutiens
Le Ministère de la Culture DRAC Bretagne, l’Institut Français+Région Bretagne, Rennes Métropole, Le Diapason (centre de création universitaire de Rennes 1), Le Labo – Radio Télévision Suisse (RTS) pour les archives

Remerciements
Nina Lorez Collins, Nicolas Champeaux, JP. & C. Chouzenoux, Nathalie Morice, Carmen Sage et Gerald Wang, la famille Ricci et le Jardin Moderne à Rennes, Aurélien Patouillard/Zooscope, Ruby Fludzinski

Droits de reproduction
Claudia Rankine apparaît avec la gracieuse permission de la Louisiana Channel (Musée de l’art contemporain Humlebæk, Danemark).
La photo « Woman with arms outstretched (Memphis) » de Paul Graham apparaît avec l’aimable permission de la Pace Gallery.

Avec les voix de

John Steinbeck, George Gershwin, Kathleen Collins, Jacques Sallebert, Bob Dylan et Joan Baez, James Baldwin, Stevie Wonder, Dusty Springfield, Martha and the Vandellas, Amiri Baraka, Joe Johnson, Reverend Ben Gay, Jean Saignier, John Updike, Lou Christie, Jim Zwerg, Benjamin Rommineux, Kimberly Jones, Angela Davis, Bobby Seale, Albert Jacquard, Killer Mike and Stephen Colbert, Robert Jordan, Cedric Williams, Michael Eric Dyson, Claudia Rankine, Peter, Paul and Mary, Martin Luther King Jr., Nino Rota, Public Enemy, Dean Martin, Horace Axtell, Whitney Houston, Tim Wise, Roy Orbison, James Brown, Dr. Cornel West, Dr. Ernest Galarza, Tupac, John F. Kennedy, Ma Rainey, Jean-Luc Godard, Josephine Baker, Elliot Montgomery, Nicolas Champeaux, Jimi Hendrix, Samuel L. Jackson and Nina Lorez Collins

(Par ordre d’apparition)

Événement lié