window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'G-GEYT4WF7YE'); var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="//stats.explore-unil.ch/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '2']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src=u+'matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })();
La Grange

Histoire(s) en chantier

Rencontre et discussion

© Jonas Lambelet

Notre monde ressemble de plus en plus à celui de nos grands-parents, marqué par des crises économiques, humanitaires et écologiques, mais aussi par une aspiration à un retour aux choses simples, à un rythme plus lent. La pièce Peut-être qu’un jour quelque chose d’inattendu jaillira de ces estomacs se demande ce qu’il nous reste de cette époque (la Suisse du 20e siècle), et ce que cela raconte d’aujourd’hui.

S’interroger sur l’héritage que nous ont transmis nos grands-parents, c’est enquêter au présent sur les traces qu’iels nous ont laissé. Comment les vestiges du passé sont-ils activés par celleux qui les exhument et les racontent ? Comment lier histoires individuelles et macro-récits sociaux et politiques ?

Suite à la représentation du spectacle, deux membres de l’équipe artistique et deux chercheurs nous raconteront comment, au fond, iels accomplissent un peu le même travail : faire parler les traces, les archives.

Infos pratiques

today
29.02.2024
schedule
Après le spectacle (20h45 environ)
timer
~ 1h
place
La Grange
credit_card
Entrée libre

Avec

Paul Jobin, archéologue – Université de Neuchâtel
Jonas Lambelet, metteur en scène
Nicolas Meier, architecte du patrimoine – Université de Lausanne
Alexandra Nivon, dramaturge

Événement lié