La Grange

Le corps de Claudine

Fabrice Gorgerat – Cie Jours tranquilles

© Julie Masson

Claudine, la mère du metteur en scène, est parkinsonienne. Depuis vingt ans, elle lutte pour exister malgré une maladie qui la définit. Son corps, à travers ses mutations, raconte ce que nous sommes.

Elle a été opérée, trépanée, jusqu’à devenir un bijou de technologie. Dans son crâne – des implants électroniques, sous ses clavicules – des circuits imprimés et une batterie au lithium (à changer tous les 10 ans), et dans ses veines – le top de la pharma. Claudine est un cyborg à la peau ridée, translucide.

La relation entre performance et vulnérabilité́ est exacerbée par sa présence. Il y a une épopée entre ce qu’était son corps au sortir de la deuxième guerre mondiale – chétif mais en devenir – et ce qu’il est devenu aujourd’hui – hyper-technologique mais d’une fragilité extrême, tout en peur et repli. Il est une métaphore de nos sociétés occidentales actuelles. Il est l’Europe, des ruines de la Seconde Guerre à nos faillites actuelles.

Pourtant il y a chez Claudine cet acharnement délicat à vivre, à faire des confitures, à aller au jardin. Pourquoi, quel est son secret ?

Infos pratiques

today
29.10.2024 – 03.11.2024
schedule
ma / me / je 19h | ve 20h | sa 20h | di 17h – Représentation Relax
timer
~ 1h20
place
La Grange
groups
Création

Discipline

Artistique
Théâtre / Performance

Scientifique
Médecine / Neurosciences / Théologie / Informatique

Résidence de recherche arts/sciences

Le cyborg défectueux est-il l’avenir de la classe moyenne ?
→ Lire l’article

Scientifiques associéexs
Frédéric Amsler, théologien – UNIL
Alain Kaufmann, sociologue et biologiste – UNIL
Yohann Thénaisie, neuroscientifique – UNIL
Cleo Charollais, étudiantx de Master en informatique – EPFZ

Autour du spectacle

Je 31 octobre de 14h à 18h – avant la représentation
Médecine, technologie, éthique
Après-midi d’étude sur les liens entre médecine et hacking avec le ColLaboratoire – UNIL

Ve 1er novembre à 18h – avant la représentation
Vers une médecine terrestre ? Les imaginaires du soin face au futur écologique
Table ronde dans le cadre du festival Les Écotopiales

Générique

Mise en scène et conception
Fabrice Gorgerat en collaboration avec les comédien·nes
Jeu
Fiamma Camesi, Shannon Granger, Christophe Jaquet
Assistanat à la mise en scène
Mathilde Morel
Son/Musique
Simone Aubert
Scénographie
Stefan Jakiela
Lumières
Justine Bouillet
Costumes
Anne-Catherine Kunz
Direction technique
Yoris Van den Houte
Photos
Julie Masson
Administration
Ivan Pittalis
Diffusion
Tamara Bacci

Production
Cie Jours tranquilles – Fabrice Gorgerat, La Grange – UNIL, Théâtre Saint-Gervais – Genève

Soutiens
Ville de Lausanne, État de Vaud, Loterie romande

Remerciements
Claudine Gorgerat

Événements liés